Retour du roman de Florence JOUNIAUX et de Andrea B. CECIL, LA CAPUCHE

Un nouveau genre est né !


Le résumé :


Donato et Romuald filent le parfait amour depuis une dizaine d’années et aucun des deux ne se doute que leur discussion matinale autour du caffè dominical ne sera qu’un des sérieux soubresauts que va connaître leur idylle. D’autant que rôde une mystérieuse silhouette encapuchonnée ! Dans leurs quotidiens parisiens bien ajustés de prof d’italien et de bibliothécaire, tendresse, humour et suspense vont se mêler (de façon pas toujours très "soft"…) aux histoires de famille, d’amitié et de cœur.



Les deux auteurs, à l’image de leurs univers disparates, livrent ici un roman atypique et presque inclassable, mélange de cosy mystery et de romance feel-good.




Mon avis :


Florence Jouniaux et Andrea B. Cecil m’ont régalée avec leurs dialogues. C’est sexe, c’est cru, pimenté, mais jamais vulgaire, c’est chaud, c’est drôle, et ça fait un bien fou !!!

Ces deux auteurs ont réalisé un tour de force ! Ils ont parfaitement su doser le sexe, les histoires d’amour et l’intrigue. C’est gai, virevoltant, enlevé ! Ce qui est génial, c’est leur façon d’amener les choses. Tour à tour, on est dans la tête de Romuald et de Donato et on s’aperçoit vite que lorsqu’il s’agit d’amour qu’il soit homo ou hétéro, les questions et les doutes restent les mêmes.

Ce roman a le mérite de faire mieux connaître et de dédiaboliser l’amour homosexuel.

Florence et Andrea sont courageux de s’attaquer à ce thème trop souvent sujet à polémiques. Ils s’en sortent avec brio et beaucoup de talent. Ils nous entraînent dans une histoire que l’on n’a pas envie de voir se terminer.


Les personnages sont attachants en diable et très bien caractérisés. En ce qui concerne l’amour, il y en a pour tous les goûts, c’est un roman éclectique d’autant plus intéressant.

Vous désirez vous détendre, mais sans bavardages inutiles, vous aimez l’amour, l'action et les intrigues, eh bien ce roman est fait pour vous !

PS : Les oreilles chastes s’abstenir.


Pour trouver ce roman, c'est ICI


53 vues4 commentaires