Le retour d'une lectrice attentive, Sarah Chertier

Dernière mise à jour : avr. 15


J'ai lu la nouvelle gracieusement proposée par Anne-Marie Bougret sur son site, en voici le retour de lecture :

Le couple de John et Vanessa Stephen, aisé et affichant tous les signes de la réussite sociale, vit dans un New-York de rêve : somptueux immeubles, quartier donnant sur le parc, beauté et glamour... Quoique John est un peu fatigué et tendu ces derniers temps.

Cela tombe bien : il est invité, ainsi que Vanessa, à une fête costumée dans un immense château, appartenant à un ami de son associé, Brandon. Au sortir du travail, John doit passer chercher les costumes réservés la veille par sa femme, mais on dirait que le sort s'acharne contre lui, et que la réalité commence à passablement dérailler... Qu'en sera-t-il de cette fête, entre coupes de champagne bues dans la salle de réception, chambres et alcôves où l'on se rend à volonté, et en bonne compagnie ? Le couple résistera-t-il à cette ambiance étrange et à ces plaisirs débridés, comme entrevus en cachette derrière les rideaux d'un lit à baldaquin ?

J'ai eu la surprise de découvrir une nouvelle qui, quoique répondant aux codes de la romance (du moins je suppose, je ne suis pas familière de ce type de lecture), n'était pas si convenue qu'elle pouvait le paraître au premier abord ; c'est du reste ce qui fait sa force, une force toute douce et quelque peu insidieuse, qui tient à une belle plume, laquelle s'avance masquée... si j'ose dire !

Tout d'abord, Anne-Marie Bougret joue du chevauchement entre la réalité et l'imagination, et nous fait entrer dans un univers onirique, comme si nous passions à travers une infinité de portes dans une sorte de vertige sensoriel, un univers entre Alice au pays des Merveilles (au masculin, petite subversion) et un carnaval de Venise un peu inquiétant, doublé d'un zeste de Eyes wide shut, le film de Stanley Kubrick... La moindre des surprises n'est d'ailleurs pas un ton leste et quelques scènes bien coquines, mais jolies. Et si je vous dis qu'une jolie queue de lapin sur le postérieur ondulant d'une belle fille est le guide qui fait entrer John dans un monde troublant de désirs inavoués ?

Pas de doute, Anne-Marie Bougret a choisi de montrer ici ce côté rebelle qu'elle déclare sur son site. Je ne connaissais pas son oeuvre, et c'est avec plaisir que j'ai lu cette fort jolie nouvelle et que j'ai ainsi découvert une facette cristalline de son talent.

Merci pour ce beau cadeau ! Pour télécharger gratuitement cette nouvelle et la recevoir sur directement sur votre portable, cliquez ICI !


104 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout