3 - Les coulisses d'un roman, suite...

Dernière mise à jour : août 21


Au loin le Royal Pavilion construit au début du XIXe siècle comme résidence de bord de mer pour le prince régent et futur roi George IV.

Extrait inédit de ma première version : "Intrigue dans un jardin anglais"

qui est devenue depuis «Intrigue chez Virginia Woolf».

Entre les troncs des grands arbres, j’aperçois de loin la terrasse du salon de thé avec ses petites tables rondes et ses sièges blancs qui s’harmonisent avec la pelouse à l’entour. Après avoir repéré une table libre, je m’installe, pose à mes pieds le sac à main qui me sert de cartable et attends patiemment que l’on vienne me servir.
Depuis mon arrivée sur le sol anglais, je me sens réellement dans la peau d’une étudiante, un vrai bain de jouvence bien supérieur à tous ces centres de beauté qui vous promettent une nouvelle jeunesse. À quarante-sept ans, je suis l'une des élèves les plus âgées du collège, après Antonio, un Espagnol de cinquante-et-un ans.
Bientôt, la serveuse vient à ma table pour m’informer que je dois aller commander au kiosque. En entendant mon accent, elle me parle aussitôt en français. Elle fait une exception et se charge de ma commande. Elle vit à Brighton depuis un an et et se destine à la profession d’interprète…

Devant le collège St Giles, à côté de moi Antonio de Madrid et quelques élèves de mon cours.



Après son départ, j'incline la tête vers le ciel et respire à fond en étirant les jambes devant moi. Je m'imagine inspirer l’air du temps et avec lui, toutes les choses qui m’entourent. L’univers se liquéfie, se miniaturise. Une colonne d’atmosphère chargée de tout ce qui compose mon environnement présent s’engouffre dans chacune de mes narines. J’inhale donc je suis.
Je m’amuse à faire la même chose avec ma vision. Suspendre le temps, rester là, à l’ombre de ces arbres majestueux. Des rais de lumière percent à travers leur frondaison. En arrière-plan, le Royal Pavilion avec son principal dôme et ses minarets sculptés de dentelles orientales. Le décor semble irréel. Je suis bien.
Au bout d’un moment que j’aurais voulu éternel, je décide d’aller à la plage, traverse ce beau jardin empreint de sérénité et prends nonchalamment le chemin du front de mer. Le ciel est toujours d'un bleu sans nuage. J’en profite pour aller m’allonger sur les galets et rêvasser au soleil…


La suite de mon aventure anglaise dans un prochain article.


N’hésitez pas à me laisser un petit commentaire, j'adore vous lire, et à me faire part de vos expériences, je me ferai un plaisir de vous répondre.


Si vous désirez lire l'article précédent, c'est ici !


Vous pouvez commander mon roman en librairie et sur toutes les plateformes, Amazon, Fnac, Cultura… en livres papier et ebooks:

>> Cliquez ici !

191 vues6 commentaires