©2019 by Anne-Marie Bougret - Autrice.

Politique de confidentialité. Proudly created with Wix.com

Retour du livre de Joël Macron « Le caillou blanc » :

Avant son roman, c’est d’abord l’auteur qui m’a intriguée. J’ai voulu en savoir un peu plus sur cet homme discret aux prises de position souvent similaires aux miennes sur Facebook. Quoi de mieux que de lire un de ses ouvrages ?



Quatrième de couverture :


L'île d'Yeu, pendant les années 70. Alain et ses camarades parcourent l'île à vélo, avec l'insouciance propre à l'adolescence et la joie de sillonner librement tous les recoins de l'île. Pierre, arrivé depuis peu, tente de se joindre au groupe et y parvient difficilement, épaulé par Alain ... Mais qui est vraiment Jacques, le père de Pierre ? Et quel est son projet ? Un jour, c'est le drame : Pierre meurt accidentellement. Alain quitte l'île d'Yeu et ses amis. Le hasard de la vie les réunit à nouveau au début des années 2000 ... Alain retrouve l'île de son adolescence et ses amis. Ils déroulent ensemble l'écheveau du passé : celui, terrible, de Jacques, et les événements qui ont provoqué la chute mortelle de Pierre.


Mon avis :


J’ai commencé « Le caillou blanc » et je ne me suis plus arrêtée.

J’ai parcouru distraitement la quatrième de couverture et je vous conseille de faire de même. La surprise est encore plus grande.


J’ai eu la chance de connaître l’île d’Yeu à peu près au même âge que les protagonistes de ce récit. J’avais un cousin, un bon vivant, qui tenait un grand restaurant à l’entrée duquel deux jeunes garçons, habillés en groom, accueillaient la clientèle (dans les années 70). Je me souviens qu’ils devaient avoir 13 ou 14 ans et qu’ils étaient jumeaux.

Je n’y suis jamais retournée depuis, mais grâce à Joël Macron je me suis crue de nouveau sur cette île sauvage, battue par les vents, le temps de ce beau roman à l’écriture sensible, fluide et prenante, à la structure originale qui rajoute au suspense.


Je me suis attachée immédiatement à ces jeunes gens, particulièrement à Alain, à l’instar de Freddy, et de Mireille, des humanistes au grand cœur, et bien sûr à Pierre avec ses blessures et pour lequel, au fur et à mesure du récit, je craignais le pire. À cause de lui, je n’ai pu m’empêcher de verser ma petite larme à deux reprises.


J’ai aimé la manière que l’auteur avait de mêler la vie de ces jeunes gens à des événements historiques majeurs. Le particulier avec l'universel. Dans ce récit, plusieurs moments forts sont distillés avec art et justesse.

L’empathie, l’amitié et l’amour s’entrecroisent tout au long de ce superbe roman que je vous recommande fortement.


Donc, un coup de cœur ♥️ pour moi !


Les liens pour trouver ce roman : Ici et ici

Editions Nouvelle Bibliothèque


60 vues3 commentaires